Suisse Web

contenu – collaboration – commerce

Social Shopping a le vent en poupe

Un élément important de l’assembled web est le social shopping et il a le vent en poupe. En effet aujourd’hui la catégorie d’âge 25-45 passe de temps sur les réseaux sociaux il est donc primordial pour les marques de réunir les concepts de site communautaires et d’e-Commerce.

Le social shopping est un concept made in internet mais pas tout-à-fait nouveau. Le social shopping est le « bouche à oreille » du commerce traditionnel. Il s’agit donc d’un shopping collaboratif et participatif : un membre (ou un de vos amis) donne un avis positif sur un produit que vous avez présenté sur votre page, d’autres avis suivent et c’est l’effet.
Toutes les statistiques le confirmes, les consommateurs passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux et donc logiquement les marques y seront de plus en plus D’ailleurs en février de cette année Facebook à eBay (à travers Paypal) se sont fortement rapprochés… Facebook sera bientôt le plus grand centre commercial du monde ou vous croiserez vous amis !
De son côté eBay vient de mettre en place le nouveau widget « Google Friend Connect » appelé « eBay Social Shopping ». Il permet aux éditeurs d’ajouter ce widget sur leur site web. Les utilisateurs peuvent visualiser les détails du jour, voir les articles contenus dans les ventes aux enchères ou dans les achats directs, et s’ils sont également utilisateurs de eBay, ils peuvent relier leur compte eBay à leur compte Google Friend Connect, ce qui leur permettra de surveiller leurs watch listes sur eBay, de recevoir des recommandations personnalisées, des enchères et également d’acheter via le widget (voir webpronews).

Donc les marques vont nous aimer de plus en plus et essayer de communiquer avec nous sur les sites communautaires… à nous et vous d’en profiter

avril 22, 2010 Posted by | eCommerce, Social Shopping | Un commentaire

VRM ou l’inversion de contrôle

Un des constats qui a amené à définir le framework de l’Assembled Web est celui de l’inversion progressive du contrôle de l’information du fournisseur vers le consommateur. Avec l’ eCommerce social, le contrôle du contenu est réparti entre fournisseur (description de l’article) et consommateur (commentaire, évaluation). Sur les réseaux sociaux, l’utilisateur contrôle le contenu affiché, parfois initié par une entité commerciale (concept viral). Cette inversion s’applique également dans les domaines réputés plus traditionnels de l’informatique: du CRM (Customer Relationship Management, on passe au VRM (Vendor Relationship management). Le VRM fournit aux consommateurs les outils pour trouver les produits et services les plus adaptés à leurs attentes en se basant sur les offres des fournisseurs. Certains voient arriver avec cela la fin des courriers indésirables et des détestables appels téléphoniques marketing pendant les heures de repas. Mais c’est aussi et d’abord pour les entreprises une formidable opportunité d’être perçu en fournisseur de service plutôt qu’en polluposteur et de promouvoir ses produits vers des gens à priori intéressés par ceux-ci. Certes, les standards qui supporteront le VRM sont encore à définir, mais c’est aujourd’hui que les entreprises doivent préparer leurs systèmes d’information à supporter ces concepts, afin ne ne pas manquer la fenêtre d’opportunité. Une entreprise proposant déjà l’accès à des informations ou à des services sous forme de services webs disponibles sur internet est prête pour ce virage. L’êtes-vous?

Plus d’infos sur le VRM sur le site de Harvard: http://projectvrm.org.

avril 20, 2010 Posted by | Assembled Web | Laisser un commentaire

Faut-il investir les réseaux existants ou créer son propre réseau social ?

Cette question ils sont nombreux à se la poser. Il est vrai que l’énorme succès de réseaux tels que Facebook ou Twitter laissent à penser qu’il peut être préférable de « pêcher là ou se trouvent les poissons » pour reprendre une expression anglophone. Mais n’oublions qu’à côté des pêcheurs qui partent avec leurs chalutiers, il y a des fermes piscicoles qui ont créé des conditions d’élevage qui permettent de produire du poisson sans partir à la pêche 😉 Je sais que l’image peut paraître étrange, mais ce qu’elle signifie est que s’il est possible de partir pêcher ses poissons, il est aussi possible de les faire venir à soi en investissant un peu au départ… affinitiz.com vous donne quelques informations sur le sujet.

Mais que vous investissez dans des réseaux existants ou créez votre propre réseau social, l’important est de vivre votre engagement dans les réseaux sociaux comme l’a appris Nestlé à son dépend!

avril 13, 2010 Posted by | Media Sociaux | Laisser un commentaire

Ce blog fait parti de Paperblog

« Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo kflieger ».

avril 10, 2010 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire