Suisse Web

contenu – collaboration – commerce

Réseaux sociaux pour les PME en 2011

Est-ce que 2011 sera l’année des réseaux sociaux ? Selon le cabinet lDC la réponse est OUI. En effet, le cabinet d’étude prévoit que l’année qui vient de commencer verra une forte augmentation du réseautage social dans les PME.

Quelle stratégie mettre en place sur les réseaux sociaux quand on est une TPE ou PME ?
Les réseaux sociaux sont des outils de marketing puissant. Ils servent essentiellement à :
– Être un outil de diffusion d’informations
– Créer, échanger, partager avec ses partenaires commerciaux,
– Dynamiser l’image de l’entreprise,
– Impliquer les utilisateurs dans la création de produits, services ou solutions
– Offrir du support ou du conseil

Social Media BtoBD’ailleurs aux Etat-Unis les PME privilégient de plus en plus Facebook pour leurs campagnes marketing. Selon eMarketer et Constant Contact Facebbok est cité en novembre 2101 par 63% comme fessant partie de leurs principaux outils marketing (contre de 50,5% en mars 2010). Twitter et les blogs gagent aussi du terrain.
Par contre, les réseaux sociaux ne sont (par encore) des plateformes permettant de mettre en œuvre d’une manière efficace des opérations commerciales.

Les stratégies « social media » des PME doivent être accompagnées d’un site solide et d’une stratégie online globale incluant la composante eCommerce afin de convertir votre interaction online en une transaction financière.
D’ailleurs, Debra Aho Williamson dans une étude de décembre 2010 d’eMarketer.com remarque: que les TPE et PME sont plus lentes à adopter les médias sociaux, en partie parce que beaucoup d’entre elles n’ont pas une forte présence online pour commencer. En effet selon une étude de Lyris dans les grandes entreprises avec une vraie présence sur le web (et une stratégie eCommerce), les médias sociaux ont tendance à jouer un rôle plus important.

Nous voilà revenus à la convergence de la collaboration du contenu et du commerce !
(suite à venir)

Merci à Isabelle sur emarketinglicious.fr de m’avoir inspiré

Publicités

janvier 12, 2011 Posted by | Assembled Web, Marketing, Media Sociaux, PME | Laisser un commentaire

Fidélisation et les médias sociaux

Quand on pense aux problématiques du commerce en ligne adressées par la convergence de contenu, de communauté et de l’eCommerce (l’Assembled Web) un sujet revient toujours : comment peut-on générer du trafic supplémentaire sur son site ! Mais l’obsession d’attirer de nouveaux utilisateurs ne doit pas nous faire oublier de garder nos clients existants, les fidéliser ! La fidélisation des clients est un levier très important si vous désirez augmenter la performance de votre société (voir l’article de Matt Winn). Naturellement utiliser les nouvelles technologies de communication et les médias  sociaux est un très bon moyen pour y parvenir.

Quand on parle de programmes de fidélisation, beaucoup de personnes pensent encore aux campagnes email. Oui, les campagnes de fidélisation basées sur l’email fonctionnent (encore) mais pour combien de temps ? Je reçois entre 50 et 200 email par jour et il est très dur d’attirer mon attention à travers ce média qui est typiquement un outil « web 1.0 » de communication. L’Assembled Web me semble un outil bien plus performant pour fidéliser vos clients que l’email. Selon wikipedia fidéliser c’est créé une relation. Une relation entre une entreprise et son client. Pensez-vous qu’en envoyer 1 mail par semaine à vos clients vous permette d’être à leur écoute ? Oui si l’email un moyen de commencer une discussion avec votre client, sinon c’est une simple campagne de promotion ! De par sa nature l’Assembled Web et les médias sociaux vous permettent de rester en contacte avec vos clients. Y-a-t-il meilleur outil qu’un forum ou un blog pour échanger des idées avec vos clients ?

Facebook vs. GoogleNaturellement facebook semble aussi un outil très puissant pour fidéliser vos clients et interagir avec eux. L’étude HitWise a montré qu’en mars 2010 le site Facebook (monde, sous domaines compris) a dépassé l’audience de Google USA…

…et en Europe francophone l’adoption du média social facebook est aussi très forte :

France : 16,98 millions
Belgique : 3,24 millions (1,35 7 millions qui utilisent Facebook en français)
Suisse : 2,15 millions (0,43 million qui utilisent Facebook en français)
(chiffres proviennent de l’outil de publicité self-service de Facebook pour le mois de mars).
Bref, Facebook est incontournable, aussi bien en B2B qu’en B2 comme le montre l’usage de Facebook par les eMarketeurs US (voir facebook-for-business-b2b-social-media-marketing de eMarketer.com)

Facebook offre plusieurs outils afin de rester en contacte avec vos clients :

facebook pour le b2b

– Le profil personnel, qui permet d’ajouter des amis, poster du contenu, créer des évènements… mais qui est limité à 5000 amis.

– Les groupes, qui permettent de regrouper autour de grandes thématiques souvent dans un but évènementiel et court terme (ex: un groupe sur une actualité, sur un truc drôle…), offre la possibilité d’envoyer des messages dans les boites emails des membres, offrent une gestion des accès (groupe visible ou pas)…

– Les Pages Fans ont un nombre illimité de membres, offrent des statistiques plus poussées, offrent l’installation d’applications, permettent une personnalisation avancée et la création d’une URL personnalisée, sont référencées par Google, offrent la possibilité d’être administrateur “anonyme”… et ainsi permettent une visibilité durable de la marque sur Facebook.

Une autre moyen de fidéliser vos clients est de leur mettre à disposition « gratuitement » des services à valeur ajoutée afin de les lier à vous. Les nouvelles technologies offrent beaucoup de possibilités dans ce domaine à un prix tout à fait raisonnable. Mettez à disposition à vos clients des applications mobiles (iphone…) ou des widgets et vous serez sur d’être en contacte permanent avec vos clients et de pouvoir interagir avec eux

Merci beaucoup à Eugène Schön d’avoir animé le Séminaire Stratégique « Fidélisation & Nouvelles Technologies » et à Olivier Bender pour m’avoir inspiré

mai 5, 2010 Posted by | Assembled Web, Marketing, Media Sociaux, Uncategorized | Laisser un commentaire

VRM ou l’inversion de contrôle

Un des constats qui a amené à définir le framework de l’Assembled Web est celui de l’inversion progressive du contrôle de l’information du fournisseur vers le consommateur. Avec l’ eCommerce social, le contrôle du contenu est réparti entre fournisseur (description de l’article) et consommateur (commentaire, évaluation). Sur les réseaux sociaux, l’utilisateur contrôle le contenu affiché, parfois initié par une entité commerciale (concept viral). Cette inversion s’applique également dans les domaines réputés plus traditionnels de l’informatique: du CRM (Customer Relationship Management, on passe au VRM (Vendor Relationship management). Le VRM fournit aux consommateurs les outils pour trouver les produits et services les plus adaptés à leurs attentes en se basant sur les offres des fournisseurs. Certains voient arriver avec cela la fin des courriers indésirables et des détestables appels téléphoniques marketing pendant les heures de repas. Mais c’est aussi et d’abord pour les entreprises une formidable opportunité d’être perçu en fournisseur de service plutôt qu’en polluposteur et de promouvoir ses produits vers des gens à priori intéressés par ceux-ci. Certes, les standards qui supporteront le VRM sont encore à définir, mais c’est aujourd’hui que les entreprises doivent préparer leurs systèmes d’information à supporter ces concepts, afin ne ne pas manquer la fenêtre d’opportunité. Une entreprise proposant déjà l’accès à des informations ou à des services sous forme de services webs disponibles sur internet est prête pour ce virage. L’êtes-vous?

Plus d’infos sur le VRM sur le site de Harvard: http://projectvrm.org.

avril 20, 2010 Posted by | Assembled Web | Laisser un commentaire