Suisse Web

contenu – collaboration – commerce

Comment le monde B2B peut utiliser les Médias Sociaux (1/2)

Dans mon dernier article je mentionnais le rapport de eMarketers.com « Facebook est incontournable, aussi bien en B2B qu’en B2 comme le montre l’usage de Facebook par les eMarketeurs US (voir facebook-for-business-b2b-social-media-marketing de eMarketer.com) ».

Après quelques recherches j’ai pu étayer cette affirmation. Selon Forester une majorité des personnes responsables des achats au sein de sociétés utilisent des médias sociaux. En effet selon Forester près de 70% des sociétés sondés utilisent les médias sociaux comme source d’information dans le cadre professionnel et près de 30% participent (dans le cadre de leur travail) à des médias sociaux (votent, commentent, écrivent des articles…).

Avec la crise et l’émergence des médias sociaux, 12% du budget marketing des grands annonceurs B to B à bascule des médias traditionnels vers le web. Ceci confirme qu’internet est aujourd’hui un canal de communication incontournable pour les marques B2B qui souhaitent construire une image forte et mettre en place des outils de communication dynamiques et efficaces.

Dire que les médias sociaux sont seulement utiles dans le cadre d’une stratégie marketing B2C serait faux. Cependant il faut tout de même considérer la pertinence au cas par cas pour chacune des entreprises avant de bâtir une stratégie avec les médias sociaux. Il faut tout d’abord répondre à ces quelques questions :

1. Qui sont vos clients, que font-ils en ligne et comment se comportent-t-ils sur les médias sociaux ?

2. Quel place et un rôle ont les médias sociaux dans votre plan de marketing ?

3. Quel moyen avez-vous afin d’engager une conversation en ligne avec vos client ?

4. Quels moyens êtes-vous prêt à y mettre

Merci à l’équipe Adviso pour m’avoir inspiré

La suite ->

Publicités

mai 25, 2010 Posted by | B2B, Media Sociaux | 4 commentaires

Fidélisation et les médias sociaux

Quand on pense aux problématiques du commerce en ligne adressées par la convergence de contenu, de communauté et de l’eCommerce (l’Assembled Web) un sujet revient toujours : comment peut-on générer du trafic supplémentaire sur son site ! Mais l’obsession d’attirer de nouveaux utilisateurs ne doit pas nous faire oublier de garder nos clients existants, les fidéliser ! La fidélisation des clients est un levier très important si vous désirez augmenter la performance de votre société (voir l’article de Matt Winn). Naturellement utiliser les nouvelles technologies de communication et les médias  sociaux est un très bon moyen pour y parvenir.

Quand on parle de programmes de fidélisation, beaucoup de personnes pensent encore aux campagnes email. Oui, les campagnes de fidélisation basées sur l’email fonctionnent (encore) mais pour combien de temps ? Je reçois entre 50 et 200 email par jour et il est très dur d’attirer mon attention à travers ce média qui est typiquement un outil « web 1.0 » de communication. L’Assembled Web me semble un outil bien plus performant pour fidéliser vos clients que l’email. Selon wikipedia fidéliser c’est créé une relation. Une relation entre une entreprise et son client. Pensez-vous qu’en envoyer 1 mail par semaine à vos clients vous permette d’être à leur écoute ? Oui si l’email un moyen de commencer une discussion avec votre client, sinon c’est une simple campagne de promotion ! De par sa nature l’Assembled Web et les médias sociaux vous permettent de rester en contacte avec vos clients. Y-a-t-il meilleur outil qu’un forum ou un blog pour échanger des idées avec vos clients ?

Facebook vs. GoogleNaturellement facebook semble aussi un outil très puissant pour fidéliser vos clients et interagir avec eux. L’étude HitWise a montré qu’en mars 2010 le site Facebook (monde, sous domaines compris) a dépassé l’audience de Google USA…

…et en Europe francophone l’adoption du média social facebook est aussi très forte :

France : 16,98 millions
Belgique : 3,24 millions (1,35 7 millions qui utilisent Facebook en français)
Suisse : 2,15 millions (0,43 million qui utilisent Facebook en français)
(chiffres proviennent de l’outil de publicité self-service de Facebook pour le mois de mars).
Bref, Facebook est incontournable, aussi bien en B2B qu’en B2 comme le montre l’usage de Facebook par les eMarketeurs US (voir facebook-for-business-b2b-social-media-marketing de eMarketer.com)

Facebook offre plusieurs outils afin de rester en contacte avec vos clients :

facebook pour le b2b

– Le profil personnel, qui permet d’ajouter des amis, poster du contenu, créer des évènements… mais qui est limité à 5000 amis.

– Les groupes, qui permettent de regrouper autour de grandes thématiques souvent dans un but évènementiel et court terme (ex: un groupe sur une actualité, sur un truc drôle…), offre la possibilité d’envoyer des messages dans les boites emails des membres, offrent une gestion des accès (groupe visible ou pas)…

– Les Pages Fans ont un nombre illimité de membres, offrent des statistiques plus poussées, offrent l’installation d’applications, permettent une personnalisation avancée et la création d’une URL personnalisée, sont référencées par Google, offrent la possibilité d’être administrateur “anonyme”… et ainsi permettent une visibilité durable de la marque sur Facebook.

Une autre moyen de fidéliser vos clients est de leur mettre à disposition « gratuitement » des services à valeur ajoutée afin de les lier à vous. Les nouvelles technologies offrent beaucoup de possibilités dans ce domaine à un prix tout à fait raisonnable. Mettez à disposition à vos clients des applications mobiles (iphone…) ou des widgets et vous serez sur d’être en contacte permanent avec vos clients et de pouvoir interagir avec eux

Merci beaucoup à Eugène Schön d’avoir animé le Séminaire Stratégique « Fidélisation & Nouvelles Technologies » et à Olivier Bender pour m’avoir inspiré

mai 5, 2010 Posted by | Assembled Web, Marketing, Media Sociaux, Uncategorized | Laisser un commentaire

Social Shopping a le vent en poupe

Un élément important de l’assembled web est le social shopping et il a le vent en poupe. En effet aujourd’hui la catégorie d’âge 25-45 passe de temps sur les réseaux sociaux il est donc primordial pour les marques de réunir les concepts de site communautaires et d’e-Commerce.

Le social shopping est un concept made in internet mais pas tout-à-fait nouveau. Le social shopping est le « bouche à oreille » du commerce traditionnel. Il s’agit donc d’un shopping collaboratif et participatif : un membre (ou un de vos amis) donne un avis positif sur un produit que vous avez présenté sur votre page, d’autres avis suivent et c’est l’effet.
Toutes les statistiques le confirmes, les consommateurs passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux et donc logiquement les marques y seront de plus en plus D’ailleurs en février de cette année Facebook à eBay (à travers Paypal) se sont fortement rapprochés… Facebook sera bientôt le plus grand centre commercial du monde ou vous croiserez vous amis !
De son côté eBay vient de mettre en place le nouveau widget « Google Friend Connect » appelé « eBay Social Shopping ». Il permet aux éditeurs d’ajouter ce widget sur leur site web. Les utilisateurs peuvent visualiser les détails du jour, voir les articles contenus dans les ventes aux enchères ou dans les achats directs, et s’ils sont également utilisateurs de eBay, ils peuvent relier leur compte eBay à leur compte Google Friend Connect, ce qui leur permettra de surveiller leurs watch listes sur eBay, de recevoir des recommandations personnalisées, des enchères et également d’acheter via le widget (voir webpronews).

Donc les marques vont nous aimer de plus en plus et essayer de communiquer avec nous sur les sites communautaires… à nous et vous d’en profiter

avril 22, 2010 Posted by | eCommerce, Social Shopping | Un commentaire

VRM ou l’inversion de contrôle

Un des constats qui a amené à définir le framework de l’Assembled Web est celui de l’inversion progressive du contrôle de l’information du fournisseur vers le consommateur. Avec l’ eCommerce social, le contrôle du contenu est réparti entre fournisseur (description de l’article) et consommateur (commentaire, évaluation). Sur les réseaux sociaux, l’utilisateur contrôle le contenu affiché, parfois initié par une entité commerciale (concept viral). Cette inversion s’applique également dans les domaines réputés plus traditionnels de l’informatique: du CRM (Customer Relationship Management, on passe au VRM (Vendor Relationship management). Le VRM fournit aux consommateurs les outils pour trouver les produits et services les plus adaptés à leurs attentes en se basant sur les offres des fournisseurs. Certains voient arriver avec cela la fin des courriers indésirables et des détestables appels téléphoniques marketing pendant les heures de repas. Mais c’est aussi et d’abord pour les entreprises une formidable opportunité d’être perçu en fournisseur de service plutôt qu’en polluposteur et de promouvoir ses produits vers des gens à priori intéressés par ceux-ci. Certes, les standards qui supporteront le VRM sont encore à définir, mais c’est aujourd’hui que les entreprises doivent préparer leurs systèmes d’information à supporter ces concepts, afin ne ne pas manquer la fenêtre d’opportunité. Une entreprise proposant déjà l’accès à des informations ou à des services sous forme de services webs disponibles sur internet est prête pour ce virage. L’êtes-vous?

Plus d’infos sur le VRM sur le site de Harvard: http://projectvrm.org.

avril 20, 2010 Posted by | Assembled Web | Laisser un commentaire

Faut-il investir les réseaux existants ou créer son propre réseau social ?

Cette question ils sont nombreux à se la poser. Il est vrai que l’énorme succès de réseaux tels que Facebook ou Twitter laissent à penser qu’il peut être préférable de « pêcher là ou se trouvent les poissons » pour reprendre une expression anglophone. Mais n’oublions qu’à côté des pêcheurs qui partent avec leurs chalutiers, il y a des fermes piscicoles qui ont créé des conditions d’élevage qui permettent de produire du poisson sans partir à la pêche 😉 Je sais que l’image peut paraître étrange, mais ce qu’elle signifie est que s’il est possible de partir pêcher ses poissons, il est aussi possible de les faire venir à soi en investissant un peu au départ… affinitiz.com vous donne quelques informations sur le sujet.

Mais que vous investissez dans des réseaux existants ou créez votre propre réseau social, l’important est de vivre votre engagement dans les réseaux sociaux comme l’a appris Nestlé à son dépend!

avril 13, 2010 Posted by | Media Sociaux | Laisser un commentaire

Ce blog fait parti de Paperblog

« Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo kflieger ».

avril 10, 2010 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

Les séniors sur les sites communautaires

Le cabinet d’analyse Forrester vient de publier une nouvelle étude liée à l’usage des réseaux communautaires. Sean Corcoran (analyste Forrester) qui a réalisé cette étude déclare que : “la plupart de la croissance au sein des réseaux sociaux provient désormais des personnes âgées de plus de 34 ans”. 70% des adultes de 55 ans et plus affirment se rendre au moins une fois par mois sur un réseau social et que 26% l’utilisent et que 12% y créent régulièrement du contenu. Cette étude confirme une enquête publiée au mois de juillet 2009 par le cabinet iStrategylabs. Cette tendance est aussi confirmée par une autre étude, de ComScore cette fois, qui constate une forte attraction des consommateurs âgés pour Twitter.

L’on trouve aussi de plus en plus de portails et forums spécialisé pour les seniors. HealthandAge.com (réalisation Drupal) est un très bonne exemple de portail spécialisé pour les séniors.
Ceci montre que les jeunes ne sont plus les seuls cibles des réseaux sociaux et donc plus les seuls cibles des annonceurs. Même si la fréquence d’utilisation de Facebook par exemple est en hausse 60,8% pour les internautes âgés entre 25 et 34 ans, la plus forte croissance proviendrait des utilisateurs de plus de 54 ans (+500%).
Aujourd’hui Forrester recommande au entreprise de définir une stratégie sociale aussi vite que possible. Ceci ne s’adresse pas uniquement en spécialiste de l’internet et au granges marques mais aussi en entreprises traditionnels comme le fait remarqué Nikki Baird (ex Analyste Forrester).

novembre 20, 2009 Posted by | Media Sociaux | Laisser un commentaire